Adrian Mannarino: « si on veut gagner, on doit bien jouer jusqu’à la fin »

Suite à sa défaite face Novak Djokovic lors du tournoi de Queen’s, Adrian Mannarino avoue être déçu de n’avoir pas saisi des opportunités qui auraient pu contribuer à sa victoire. Selon le joueur français, cette rencontre face à l’ancien n°1 mondial lui servirait de préparatifs pour le tournoi de Wimbledon à venir.

«C’était un peu dur mentalement de perdre le premier set. Mais derrière, jusqu’à 2-1, je joue bien. A 2-1, il y a un jeu très accroché, assez long, où je me fais breaker. Derrière, il a des balles neuves pour confirmer le break. A partir de 7-5, 4-1, ça devient compliqué. Avant ça, c’était une bonne bagarre. J’ai quelques regrets parce que j’ai des balles de 5-3 au premier set. Je rate une ou deux balles que je ne dois pas rater. Lui a serré le jeu, il m’a fait bosser. Malheureusement je n’ai pas réussi à faire un super jeu à ce moment-là, à sortir les bons services », a – t-il affirmé avant de continuer.

« Ce n’est pas facile contre des joueurs comme ça, il faut vraiment faire des matches presque parfaits. Moi c’était très bien jusqu’à 4-3. Après, il y a eu quelques erreurs. On sait qu’on peut mener, mais il n’y a jamais de jeu facile. Même quand je sers bien, il retourne tout le temps, il fait jouer tout le temps. Si on veut gagner, on sait qu’il faut bien jouer jusqu’à la fin. C’est intéressant de pouvoir se jauger contre un joueur comme ça, à une semaine et demi d’un Grand Chelem. Ça donne des pistes sur les points de jeu qu’il faut que je bosse et sur lesquels il faut que je progresse», rajouta-t-il.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.