Togo: reprise imminente du dialogue

Il y a une forte probabilité que le dialogue inter-togolais-au point mort depuis plusieurs semaines-reprenne la semaine prochaine. Les deux facilitateurs accrédités par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), que sont les présidents Alpha Conde de la Guinée et Nana Akufo-Addo du Ghana sont attendus à Lomé en début de semaine prochaine.

Ils devront rencontrer les responsables de la Coalition des 14 partis de l’opposition, les membres du parti au pouvoir UNIR et le gouvernement. Un tête-tête au cours duquel, ils recueilleront les avis de chaque partie sur ce que doit être le Togo de demain, apprend-on.

Alors que l’on est en attente d’une feuille de route de la CEDEAO devant permettre à chaque partie prenante de la crise, d’avoir une idée de la conduite à tenir pour sortir le Togo de l’impasse, ce tête-tête avec les protagonistes de la crise socio-politique togolaise est censé ouvrir la voie à la reprise des pourparlers.

Ouvertes depuis le 19 février dernier, les discussions entre pouvoir et opposition peinent à aboutir à un consensus. Dans la foulé, plusieurs organisations de la société civile togolaise mènent ici et là des actions sur le terrain en vue d’une sortie pacifique et définitive de la crise qui secoue le pays depuis les événements du 19 août 2017 .

Il s’agit entre autres du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) et de la Coalition de la Diaspora Togolaise (CODITOGO) qui ont élaboré et remis un mémorandum sur la situation togolaise à la CEDEAO mardi dernier à Lomé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *