Beeso: le réseau social destiné à la promotion de la culture africaine

Face aux difficultés que rencontrent des initiatives ayant trait à l’Afrique en Europe, Jacques Ngatse Obala apporte une approche de solution : un nouveau réseau social, qui se définit comme « la première cybercommunauté afropolitaine ». Il s’agira de permettre un meilleur partage d’information et une meilleure visibilité aux activités de promotion de la culture africaine.

Beeso, c’est le nom de ce réseau qui vise un objectif immense : « Développer une plate-forme sociale participative sur laquelle la diaspora africaine pourra échanger », explique Jacques Ngatse Obala, fondateur de Beeso. L’application ne sera opérationnelle que fin 2018, mais il est déjà possible de s’inscrire via la page web existante.

« J’ai eu cette idée quand j’étais à la recherche d’un bon restaurant africain à Lille. J’ai mis trois heures pour en trouver un. A partir de là, je suis parti du constat qu’il y avait peu d’enseignes et de projet afros répertoriés sur Internet », raconte le jeune de 30 ans. Ce Parisien originaire de Brazzaville a décidé de combler ce vide. Outre le partage de vidéos, l’existence d’un blog et la page d’accueil personnalisée, c’est le système de référencement des événements liés à la culture africaine qui distingue cette plate-forme participative des autres réseaux sociaux.

Beeso a de grandes visions, car il n’est pas réservé uniquement aux personnes d’origine africaine « c’est une initiative inclusive qui vise à promouvoir la culture du continent. Or la culture s’adresse à tout le monde », répond son créateur.

Pour réaliser ce projet il s’est fait entourer d’une équipe d’une dizaine de personnes. Pour l’instant, le réseau social se focalise sur la diaspora africaine en Europe, avant de partir à la conquête du marché africain. « Il est important de s’adapter à chaque clientèle. Par exemple, les thématiques comme la restauration ou l’événementiel intéressent principalement le marché européen », estime Jacques Ngatse Obala.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *