Emmanuel Macron attendu au sommet de l’Union africaine

Dans sa vision du « nouveau partenariat » qu’il entend d’écrire avec le continent africain, le président Français Emmanuel Macron est attendu ce lundi midi à Nouakchott, la capitale mauritanienne qui accueille depuis dimanche, le 31è sommet de l’Union africaine.

Selon RFI, le locataire de l’Elysée doit déjeuner à huis clos avec les chefs d’Etat africains participants. Puis il doit avoir une réunion de travail avec les cinq chefs d’Etat du G5 Sahel et le président de la Commission de l’UA.

Les deux derniers attentats terroristes au Mali, vendredi à Sévaré et dimanche à Gao, donnent à cette réunion de travail un caractère d’urgence.

« Si l’état-major du G5 Sahel a été attaqué, c’est qu’il y a énormément de failles », reconnaît sur France 24 le chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz.

En toile de fond, souligne Les Echos, Emmanuel Macron doit réaffirmer la volonté de la France d’aider les Africains à assurer leur propre défense. C’est précisément la logique du G5 Sahel, qui regroupe la Mauritanie, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Tchad.

La France, qui conduit dans la région l’opération Barkhane, soutient ce projet, dont la mise en oeuvre est pour l’instant ralentie par les problèmes de financement et les accusations de violation des droits de l’Homme par les troupes de la force conjointe, basée à Sévaré.

Après sa participation au sommet de l’UA, Macron se rendra au Nigeria, où il abordera à Abuja la question de Boko Haram avec son homologue Muhammadu Buhari. Mais à Lagos, il sera davantage question d’économie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *