Crise au Togo: selon François Kampatib du parti ADDI, les députés togolais ont failli à leur devoir

129 total views, 3 views today

Reçu ce mardi sur radio Zéphyr, Dr François Kampatib de l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI, parti membre de la Coalition des 14) regrette le fait que les togolais aient toujours les yeux tournés vers l’extérieur en ce qui concerne la résolution de la crise sociopolitique togolaise. Pour lui, « c’est une crise togolo-togolaise » (un terme propre à lui).

« Les Togolais ne devraient pas compter, ni sur la CEDEAO, ni sur la France, ni sur les Etats Unis pour résoudre leur crise. C’est une crise togolo-togolaise. Il nous appartient de la résoudre. Mais si nous comptons sur Macron pour venir résoudre nos problèmes, est-ce que Macron comptera sur nous pour aller résoudre les problèmes en France ? », s’est interrogé le député. « (…) Nous pensons que notre bonheur vient d’ailleurs, alors que c’est nous-mêmes qui devrons construire notre bonheur. Si tous les Togolais comprenaient ce qui se passe et se lèvent pour réclamer ce qu’ils veulent, ils vont l’obtenir », a-t-il renchéri.

Par ailleurs, il s’en prend un peu à ses collègues d’hémisphère. « Si seulement nous nous réunissons en tant que députés responsables et analysons les choses en notre conscience, sans tenir compte de ce que nos partis respectifs nous dictent, nous aurions pu résoudre la crise togolaise à l’Assemblée nationale depuis. Parce que tout le monde est d’accord sur ce dont nous parlons dans ce pays. Même ceux qui disent publiquement qu’ils ne sont pas d’accord sont, en fait, d’accord. Si seulement on leur donne la liberté de voter en toute conscience, en toute indépendance, nous aurions résolu la crise togolaise depuis. Mais tel n’est pas le cas », a-t-il confié avec regret.

Source: togotopinfos.com

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.