Nigéria: « le Métro », la solution miracle de l’embouteillage à Lagos

Le métro tant annoncé à Lagos est enfin effectif. Le gouvernement nigérian a procédé il y a peu à l’inauguration de la première ligne de métro qui relie les îles (Victoria et Ikoyi) au Mainland. La « Blue Line » (Ligne Bleue) comme son nom l’indique, a une capacité d’acheminement de 400.000 passagers par jour et dispose d’après plusieurs sources d’une gare « ultramoderne ».

La ligne s’étendra sur 27 km avec en tout 13 stations. « La société Alstom assurera l’électrification d’une partie de la ligne avec un 3è rail et des sous-stations. Après la phase 1, elle va fournir des rames de métro, la signalisation, le centre d’opération et de commande, les services d’informations des voyageurs et le système de billetterie en gare », indique le journal L’Express.

Initié par le gouvernement nigérian, ce projet vise à contribuer à la modernisation de la plus grande ville d’Afrique tout en libérant le flux routier.

Dans une ville qui regorge près de 20 millions d’habitants, où la voiture luxe de la majorité est le moyen de déplacement par excellence, circuler sans bouchons est un vrai challenge.

« Tous les jours, 250 000 voitures circulent dans Lagos ; 60 % d’entre elles passent sur un des trois ponts », calculait en 2015 Kolawole Ojelabi le porte-parole de Lamata (Lagos Metropolitan Area Transport Authority), l’agence de développement des transports publics de la ville.

« À la mauvaise heure, il faut plus de quatre heures pour traverser. Alors, je me lève tous les jours à 5 heures du matin. Et le soir, j’attends 21 heures pour rentrer chez moi… », expliquait d’après La Croix un riverain qui doit emprunter le pont pour rejoindre son travail.

L’inauguration de la ligne est un soulagement pour les habitants qui désespéraient sur l’effectivité même du projet. Le gouvernement espère à travers ce projet convaincre 20 000 automobilistes de renoncer à leur voiture en allégeant au mieux le flux routier.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.