La Fondation Pax Africana se réjouit de la réconciliation entre l’Ethiopie et l’Erythrée

Depuis le 9 juillet 2018, l’Ethiopie et l’Erythrée ont entamé un dégel dans leurs relations conflictuelles vieilles de plus de deux décennies. Les visites croisées des dirigeants des deux pays dans chacun de ces Etats ces deux dernières semaines consolident cet élan de réconciliation en branle.

Une bonne nouvelle pour la reprise des relationnelles fraternelles entre Ethiopiens et Erythréens, un fait majeur pour la consolidation et la préservation de la paix en Afrique orientale.

Pax Africana apprécie à sa juste valeur ce courage politique et cette paix des braves affichés et organisés respectivement par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le Président érythréen Issayas Afeworki.

« Les dirigeants de ces deux pays viennent de démontrer une fois de plus que lorsqu’ils le désirent ardemment et s’en donnent les moyens, les Africains peuvent trouver eux-mêmes des solutions aux divers maux de leur continent. Plus rien ne doit retarder ce processus de réconciliation en marche au nom de l’intérêt général des peuples frères des deux Républiques », stipule le communiqué signé par Edem Kodjo (photo à droite), le président de la Fondation.

Il poursuit en ces termes qu’à l’image de deux bébés siamois, l’Ethiopie et l’Erythrée sont unies par un destin commun multiséculaire et devront réapprendre à cohabiter ensemble. Les fruits de cette réconciliation ne seront pas des moindres pour les populations des deux Etats. Pour consolider sa croissance qui se veut plus vigoureuse durant les années à venir, Addis-Abeba aura besoin du positionnement géostratégique d’Asmara.

A l’inverse, mise au ban de la communauté internationale ces deux dernières décennies, l’Erythrée devrait pouvoir compter sur l’Ethiopie pour revenir progressivement, sur les plans politiques et économiques, dans la grande famille de la communauté africaine et internationale. Pax africana souhaite un éclatant succès pour l’aboutissement rapide et complet de ce processus.

Soulignons que  Pax Africana est une Fondation à but non lucratif à vocation internationale dont l’objectif essentiel est de garantir la paix et le développement en Afrique par la construction de l’Unité du Continent. Ayant pour fondateur Edem K. KODJO (ancien Secrétaire général de l’OUA -devenue Union Africaine-, deux fois Premier Ministre du Togo, Membre fondateur de la CEDEAO, ex-Membre du Groupe des Sages de l’UA), l’organisation  est basée à Lomé (capitale du Togo, en Afrique occidentale).

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.