Côte d’ivoire: Marie Josée Ta Lou, la fierté de tout un peuple

L’athlétisme ivoirien est pleine forme avec l’ascension fulgurante de la sprinteuse Marie Josée Ta lou et de Murielle Ahouré. Le 20 juillet dernier, les sprinteuses ivoirienne ont une fois de plus fait vibré le 100 m féminin de la réunion de la Ligue de diamant de Monaco.

Marie-Josée Ta Lou s’est imposée en 10″89 suivi de sa compatriote, Murielle Ahourée, deuxième en 11″01. La troisième place a été arrachée par la Jamaïcaine Elaine Thompson en 11″02. La championne Ta Lou ne cesse d’enchaîner les médailles depuis 2017.

« Aujourd’hui (ndlr vendredi), je suis plus que contente, pas pour cette victoire mais pour mon excellent départ que j’ai eu : 0.142 de réaction. Waooouuhh DIEU est juste merveilleux. Le coach (entraîneur, ndlr) m’a dit quand je venais à ce meeting ceci : peu importe ton rang, ce que je veux est que tu cours en moins de 10s 90. J’ai donc fait 10s 89 et une victoire à la clé. C’est toujours un réel plaisir de courir avec toutes ces filles aussi talentueuses que moi et qui m’aident à me surpasser. Enfin, un énorme merci, également à vous, pour vos prières et big up surtout à mes compatriotes qui ont fait le déplacement malgré un emploi du temps chargé pour certains, pour nous soutenir c’était géniale », a laissé entendre l’athlète après sa victoire, rapporte KOACI.

La sprinteuse est attendue sur plusieurs compétitions; elle incarne la fierté même de l’athlétisme ivoirien. Beaucoup espèrent que la fédération ivoirienne d’athlétisme prépare déjà la relève pour assurer et garder la continuité de l’ère Ta Lou.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.