Sénégal/Election: Wade entend «faire respecter ses droits»

Au Sénégal, Karim Wade compte faire valoir ses droits pour le prochain scrutin présidentiel. Éjecté de la liste électorale pour non respect de l’article L31 du code électoral, Karim Wade entend saisir l’ONU et la CEDEAO pour entrer dans ses droits.

L’information est relayée par plusieurs sites qui rapportent que la bataille juridique s’annonce rude. Les avocats du fils Wade affirment également saisir, par écrit, les représentations diplomatiques au Sénégal et les chefs religieux. Le recours déposé au tribunal départemental de Dakar après le rejet de son nom de la liste électorale a été débouté par l’instance juridique.

Un refus critiqué par plus d’un qui déplorent l’instrumentalisation de la justice sénégalaise par le pouvoir politique. « Depuis six ans, les droits fondamentaux de Karim Wade, candidat du principal parti d’opposition au Chef de l’Etat sortant Macky Sall sont systématiquement bafoués par les autorités sénégalaises pour l’empêcher de participer à l’élection présidentielle du 24 février 2019», dénoncent les avocats du fils de l’ancien président Abdoulaye Wade.

Il faut souligner que la majorité de l’opposition portait espoir sur le retour d’un autre Wade en politique et s’accroche pour que les recours lancé aboutissent à de bonnes conclusions. Pour le scrutin présidentiel fixé en février 2019, les sénégalais sembleraient partager entre un deuxième mandat de Macky Sall et une nouvelle figure à la tête du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *