Déco: le « juju hat » du Cameroun emballe

Le Cameroun fait parler de lui ces derniers moments dans la décoration également. Ceci à travers la tendance du moment dans le domaine. Le « juju hat », cette coiffe traditionnelle faite de plumes originaire de l’Ouest du Cameroun que l’on met au cours de certaines cérémonies est en train d’emballer plus d’un.

Cette parure ancestrale est devenue un ornement de décoration très à la mode un peu partout dans le monde. C’est la dernière tendance mode déco du moment.

C’est depuis 2 ans que ce joli chapeau a commencé par refaire surface sur des murs les plus connus du monde. On le retrouve désormais dans tous les coins. On le trouve désormais partout, de toutes les couleurs et de toutes les tailles. Certains parlent de style « ethnique chic », d’autres « exotique », ce qui est sûr c’est que ce joli instrument est tout sauf banal et embellit à coup sûr n’importe quel intérieur qui s’en pare.

Déjà de par sa composition, l’objet est fait de plumes d’oiseaux teintes ou naturelles (de perroquet ou parfois de poulet) cousues sur du raphia tissé, puis de par son allure aérienne de toute beauté. Mais sans doute également lorsque l’on se penche sur l’utilisation d’origine du juju hat.

Les origines du juju hat

Le Juju hat vient de la culture Bamilékés au Cameroun. A l’origine dans les habitudes des Bamilékés, le juju hat ou encore appelée coiffe Aka, sert à couvrir la tête du Fon (le chef) durant des cérémonies importantes telles que des funérailles. En général il possède le plus grand pouvant aller jusqu’à 2m de circonférence. Le visage est caché par un masque-éléphant et est vêtu de ndop, étoffe tissée, également très prisée en occident. En général il est de couleur rouge vif et nécessite de nombreuses heure de travail.

De nos jours, il est utilisé par des danseurs et personnalités de hauts rangs lors de cérémonies très importantes. Exclusivement fabriqué dans l’Ouest du Cameroun par des artisans Camerounais qui espèrent voir la tendance monter. Ils les vendent entre 50 000 et 60 000 F CFA (soit entre 75 et 90 euros), parfois le prix monter jusquà 90.000 F.

En Europe et précisément en France on en trouve à des prix pouvant s’élever à 400 euros soit plus de 250.000 FCFA l’un. Une tendance qui pourrait permettre donc aux artisans de subvenir à leur besoin et à progresser dans leurs activités.

Le Juju hat en déco

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.