Anna Phosa : la réussite par le porc

Chacun a son domaine dans lequel il peut se démarquer du lot et créer assez d’attention autour. C’est ainsi qu’Anna Phosa a décidé de se lancer dans l’élevage. Un secteur réservé selon certains aux hommes mais dans lequel les femmes sont omniprésentes. Qu’il s’agisse de donner de la nourriture ou d’entretenir l’enclos, la gente féminine reste constamment aux côtés des hommes dans l’élevage.

C’est donc pour ne pas jouer un rôle secondaire et exceller dans ce domaine avec un revenu conséquent que cette sud-africaine a décidé d’entrer dans l’élevage, particulièrement celui du porc. Et en Afrique, elle reste l’une des plus prospère dans le domaine. Elle est souvent qualifiée de « fermière porcine célèbre »

En 2004 Anna décide de construire sa ferme porcine à Soweto après avoir visité celle d’une de ses amies. Elle connait un début timide avec des moyens limités. Elle injecte ses économies, seulement 100 dollars US et 4 petits cochons pour démarrer ses activités. Et petit à petit elle est montée en régime. Son succès et sa détermination l’emmènent à arracher un partenariat en 2008 avec Pick’n Pay. La chaîne de supermarchés sud-africaine souhaite qu’elle approvisionne ses magasins avec 10 porcs par semaine. La demande a rapidement augmenté à 20 porcs par semaine.

Deux ans plus tard, 2010, l’année de la montée au sommet. Elle signe un nouveau contrat avec Pick’n Pay. Cette fois-ci ce n’est plus 20 porcs commandés mais 100 porcs au cours des cinq années dans le cadre d’une entente de 25 millions de Rand, soit près de 2,5 millions de dollars. Avec un contrat en main, l’entrepreneure a reçu des fonds de la banque ABSA et de l’USAID pour acheter une propriété agricole de 350 hectares. Elle emploie à ce jour une vingtaine de personnes qui élèvent près de 4000 porcs.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.