Ghana: Nana Akufo-Addo pourrait se séparer d’une vingtaine de ses ministres

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo a limogé lundi, le ministre de l’Energie, Boakye Agyarko. A en croire plusieurs sources, ce limogeage intervient sur fond de soupçons de scandale portant sur un accord signé en 2015 entre le précédent gouvernement et AMERI Energy, un consortium basé aux Emirats arabes unis pour la construction d’une centrale électrique.

Selon une annonce de la présidence ghanéenne, cette décision entre en vigueur « avec effet immédiat » et c’est le ministre des Ressources naturelles qui a été chargé d’assurer l’intérim en attendant la nomination d’un nouveau titulaire pour le poste.

Ce limogeage fait resurgir l’idée d’un remaniement gouvernemental, qui se profilerait à l’horizon, selon John Boadu, le secrétaire général du parti NPP (au pouvoir).

Se prononçant ce mercredi  sur cette éventualité sur la chaine TV3, ce denier explique que le remaniement s’impose à cause de la vacance au sein du ministère de l’Energie.

Ainsi, selon le site Koaci.com, le Président Akufo-Addo devrait réduire l’effectif de son gouvernement. « Le nombre record des ministres du gouvernement qui est de 110 peut être ramené à 100 ou 90 selon de sources proches de la présidence », précise la même source.

Pour Boadu, le remaniement va affecter certains ministres qui seront réaffectés à d’autres postes ministériels tandis que d’autres ministres seront remerciés.

Les ministres en passe d’être remerciés seront des vice-ministres et quelques ministres « qui ont obtenu des résultats inférieurs à la moyenne aux yeux du Président », renseigne la même source.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.