Algérie: été mortel pour un jeune estivant d’Oued-Souf

Il y a de cela huit jours, un jeune estivant de la région de Oued-Souf dans le sud Algérien, répondant au nom de Zoubir A se trouvait à Bejaia, dans le centre algérien, pour passer des vacances d’été. Cette ville qui reste la destination de plusieurs estivants durant les périodes allant du mois de juillet au début du mois de septembre, eu égard à ce qu’elle offre comme commodités pour de meilleurs séjours possibles.

Le jeune estivant d’Oued-Souf ne savait pas que ses jours étaient comptés et que le destin voudrait qu’il quitte ce bas monde dans cette ville de Bejaia, et ce suite à une agression dont il a fait l’objet de la part de gardiens de parcs automobiles, dont on ne connait pas encore le nombre exact. Ce qu’on sait par contre, c’est que l’agression est injustifiable.

En effet, alors que le jeune A. Zoubir était accosté par des soi-disant gardiens d’un parking à Lota (Souk-El-Tenine), lui intimant l’ordre de payer les droits de la parking, qui lui ont exigé 200 dinars (ce qui est trop), l’ont agressé et tabassé sur place, et ce devant le refus du jeune estivant de payer la somme demandée, qui serait selon lui exagérée.

Cette agression a nécessité une intervention où le jeune était transporté vers un hôpital de ville de Bejaia pour des soins intensifs et où selon des témoignages présentaient des symptômes d’une forte agression. Huit jours après avoir été admis à l’hôpital, le jeune rendra l’âme, laissant les Bejaouis notamment en consternation, eux qui étaient depuis belle lurette très accueillants et courtois.

Certains se sont révoltés contre ceux qui avaient donné des autorisations de gardiennages de parkings à des jeunes dont le seul souci était de ramasser de l’argent, et ce à n’importe quel prix. Ce jeune de Oued-Souf a justement payé le prix fort d’avoir laissé sa vie et laissé sa famille et ses proches dans la douleur, eux qui n’ont rien compris à cet acte, et à ce qui est arrivé à leur fils.

Aux dernières nouvelles, des éléments de la gendarmerie nationale algérienne auraient appréhendé cinq individus qui semblent être derrière l’agression physique qui a induit à la mort d’un homme. Les cinq individus seraient mis sous mandat de dépôt et comparaîtraient devant le procureur de la république dimanche prochain.

Affaire à suivre…

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.