Face à la nation: Ali Bongo fait un « direct » avec les Gabonais

Pour les commémorations du 58è anniversaire de l’indépendance du Gabon, le président Ali Bongo a trouvé une nouvelle approche: répondre en direct aux préoccupations du peuple. Une séance de questions-réponses, voilà un exercice délicat auquel le Chef de l’Etat gabonais se soumettra le 19 aout prochain.

Dans un communiqué de la Direction de la communication présidentielle (DCP) rendu public mercredi, il est prévu une émission en direct le 19 août prochain au cours de laquelle M. Bongo répondra aux questions des Gabonais « dans un format plus interactif que celui des années précédentes et qui illustre la dynamique dans laquelle il est lancé », précise le communiqué.

L’émission prendra la forme d’une interview sur une chaîne télé durant 120 minutes, a précisé la Direction de la communication présidentielle qui a souligné que les questions seront récupérées sur Facebook, lors des micros-trottoirs et proviendront également des citoyens présents sur le plateau.

Les échanges devraient par ailleurs s’articuler autour de trois axes : le social, l’économie et la politique.

Certes l’initiative est à saluer mais pour nombre d’observateurs, elle est  risquée, dans la mesure où Ali Bongo est grillé sur les réseaux sociaux depuis sa réélection contestée à lors de la présidentielle d’août 2016 face à l’opposant Jean Ping .

Depuis lors, il essuie des critiques acerbes d’une frange de la population gabonaise qui voit en lui la perpétuité du régime Bongo. Fils d’Omar Bongo qui a dirigé le Gabon pendant 41 ans, Ali Bongo est à la tête du pays depuis 2009.

Pour nos confrères d’Africa News, cet échange avec les Gabonais pourrait toutefois permettre de prendre le pouls du collège électoral alors que les législatives, plusieurs fois reportées depuis deux ans, auront finalement lieu les 6 et 27 octobre. Un scrutin déterminant pour Ali Bongo pour définitivement asseoir sa légitimité.

D’autres sources, la démarche d’Ali Bongo a pour seul objectif d’établir ce contact direct avec les Gabonais pour leur rendre compte de l’évolution des projets et des actions engagés alors que le pays connait une crise socio-économique et financière.

« Si le Président se montre très à l’aise sur les divers sujets, se montre maître de la situation et répond aux questions comme un chef d’Etat doit le faire, s’il se montre intraitable et il pourrait rallier beaucoup de personne à sa cause », laisse entendre un observateur sur les réseaux sociaux.

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.