Angola: plusieurs fonctionnaires condamnés pour blanchiment de capitaux

La chasse aux sorcières contre la corruption lancée par le président Angolais, depuis son ascension au pouvoir, continue de faire tomber des têtes. Au total neuf personnes y compris des fonctionnaires de l’administration fiscale, ont été condamnées le 13 août dernier par la Cour provinciale de Luanda.

Deux fonctionnaires ont été condamnés à une peine de 5 ans, un autre à 4 ans, et deux autres respectivement à 3 ans et demi et à deux ans pour « blanchiment de capitaux, fraude fiscale et corruption passive », rapporte Africanews.

En effet, ces derniers ont dans l’exercice de leur fonction, effectué des réductions illégales d’impôts de plus de 5 millions d’euros à une société de la place.

Les quatre autres complices impliqués dont des bénéficiaires de la réduction, ont eux autres été condamnés à des peines avec sursis.

Arrivé à la tête de l’Angola dans un climat où le népotisme et la corruption ont prospéré, le président Joâo Lourenço avait promis relancer l’économie du pays à travers « des actions fortes ».

Des actions qui ont démarré avec la famille de son mentor Eduardo Dos Santos. Par la suite l’adoption des lois anti-corruption et celle du rapatriement des capitaux angolais à l’étranger fut effective. Joao Lourenço promet redresser l’économie du pays et attirer beaucoup d’investisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *