Profanation des mosquées: « A qui profiterait aujourd’hui un chaos au Togo ? », s’interroge Nathaniel Olympio

La profanation en quelques jours de quatre (4) lieux de culte des musulmans à Agoè, une banlieue de la capitale togolaise, a laissé perplexe toute la population togolaise. Hommes politiques, membres du gouvernement et acteurs de la société civile en passant par les leaders religieux ont condamné spontanément ces actes qui violent la laïcité de l’Etat togolais. Nathaniel Olympio, l’un des responsables de la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise, analyse le sujet sous un tout autre angle.

Selon Nathaniel Olympio, président par intérim du Parti des Togolais (parti membre de la C14), en plus de remettre en question la sécurité sociale dans le pays, cette situation de profanation des mosquées revêt un impact politique. « L’opposition a déjà été taxée dans ce pays d’être djihadiste », rappelait-il dimanche dernier sur la radio Pyramide FM.

« Cette fois-ci, là où les gens mettent le doigt, je suis particulièrement inquiet parce que c’est une voie sans issue pour personne. Quel est l’intérêt de cela si ce n’est de créer le chaos ? A qui profiterait aujourd’hui un chaos au Togo ? », a-t-il poursuivi. Le but de ces actes, dont seuls les auteurs ou commanditaires se reconnaissent, n’est-il pas d’opposer les communautés les unes aux autres, s’inquiète-t-il.

Par conséquent, Nathaniel Olympio invite le gouvernement à mener à terme ses enquêtes et à mettre la main sur les coupables en vue de répondre aux préoccupations politiques et sociales des citoyens togolais.

Source: togotopinfos.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *