Tabaski: baisse du pouvoir d’achat des Togolais, la fête pourra-t-elle tenir ses promesses ?

Les musulmans célèbrent la Tabaski (Aïd el-Kebir,) la semaine prochaine. Une célébration ordinairement marquée par deux accessoires incontournables: le mouton et les boubous neufs.

Au Togo, elle se tiendra probablement de la soirée du lundi 20 août à la soirée du mardi 21 août 2018. Mais à quelques jours de cette commémoration, l’ambiance de la fête reste ternie par la vie chère, marquée par la longue et interminable crise socio-politique. Une crise qui dure depuis aout 2017.

La fête des moutons s’annonce d’autant plus corsée dans un contexte économique et social actuel morose et le pouvoir d’achat des Togolais reste considérablement réduit.

Par ailleurs, la rentrée scolaire pointe aussi son nez, la période des vacances étant relativement courte cette année par rapport aux années antérieures. Il se révèle donc très difficile pour les pères de famille d’assurer de grosses dépenses pour l’Aïd el-Kebir, et la rentrée scolaire de leurs enfants.

C’est un véritable casse-tête pour les chefs de famille, une famille de plus en plus nombreuse. Un tour au marché de Gbonsimé dans la capitale togolaise, a permis de faire ce constat: les prix des moutons sont abordables mais pour le moment, le marché n’est pas vraiment pris d’assaut par les consommateurs.

Tout compte fait, à cette occasion, la communauté musulmane devrait délivrer  un message fort à la population togolaise suite au phénomène de profanation des moquées qui a pris des proportions inquiétantes depuis quelques jours.

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.