Burkina Faso: une pyramide pour faciliter les cultures hors-sol

Il n’est pas très connu dans son pays mais Kevin Doamba veut marquer son empreinte dans le domaine de l’agriculture. Ce diplômé en production animale a mis au point une pyramide surprenante qui joue plusieurs rôles. Elle est tout d’abord destinée à faciliter la production des légumes. Mais au delà elle sert également à élever des poulets et des poissons.

Kevin Doamba a baptisé son invention la « pyramide zoo-hydroponique ». Une invention qu’il explique par la réalité du terrain et le besoin dans les domaines qu’elle couvre. Kevin indique avoir observé qu’au Burkina Faso, les agriculteurs sont dépendants de la pluviométrie. Sauf que la dur réalité est là. Le changement climatique conduit à la rareté des pluies. Un vrai casse-tête pour les agriculteurs de son pays.

Le système pyramidal qu’il a conçu permet à l’utilisateur de cultiver dans un petit espace. L’avantage c’est qu’au-delà de la meilleur gestion de la superficie, les autres besoins comme l’eau et les nutriments peuvent être contrôlées.

« Je me suis entouré d’une équipe pluridisciplinaire qui m’a appuyé dans le domaine du conseil ou de la mise en place du prototype. Il y a un soudeur, un plombier, un plastiqueur. C’est toute une équipe qui arrive à mettre ce dispositif en place », indique Kevin.

La trouvaille de Kevin vient répondre à la réalité quotidienne des paysans des pays de la sous-région. Mais désormais le défi pour lui c’est de vulgariser sa trouvaille, réussir à convaincre les premiers partenaires qui sont les agriculteurs. Mais si Doamba veut marquer les esprits, il sait qu’il faut que son invention soit vulgarisé et essayé par les premiers destinataires. Au-delà, il espère avoir l’appui des personnes ressources du domaine dans son pays pour bien évidemment bénéficier d’un soutien.

Le changement climatique crée un sérieux manque à gagner pour les agriculteurs des premiers pays touchés. Face aux prévisions inquiétantes, les approches comme celles de Kevin sont à explorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *