Fely Tchaco: la chanteuse de retour à Abidjan 20 ans après son départ

Fely Tchaco s’est faite très rare ces dernières années dans son pays. La voilà de retour… La chanteuse ivoirienne est rentrée à Abidjan, 20 ans après son départ de la Côte d’Ivoire, son pays natal.
Un vrai come-back pour celle qui a marqué beaucoup de mélomanes de part ses chansons. Ce sont donc plusieurs dizaines de fans qui se sont mobilisés il y a une semaine pour réserver un accueil chaleureux à celle qui fait la fierté du pays à l’international.
Ils en ont profité pour vibrer avec la chanteuse ivoirienne revenue des USA, 20 ans après. Elle a pris un véritable bain de foule à son arrivée. Et esquissé des pas de danse bien enlevés. 

Au delà de ce retour symbolique, la star a dans ses bagages beaucoup de choses. De bonnes nouvelles qui l’amènent dans le pays qui l’a vu grandir.  Fely Tchaco est là pour présenter aux mélomanes trois albums déjà sortis au pays de l’oncle Sam. Notamment, « Prise de conscience », « Maturité »  et « Pardon ».

La présentation de ces œuvres aura lieu le jeudi 30 août 2018 au cours d’un concert à Cocody.

Ce retour, Fely l’a fait en compagnie de sa fille métisse, chanteuse pop « Je viens également présenter ma fille qui fait de la pop music au public ivoirien ».

Très engagée dans l’humanitaire, elle entend profiter de son séjour qui va durer un mois pour lancer sa fondation et répondre à certaines urgences chez les plus défavorisés. Elle entend mener des actions à venir en Côte d’Ivoire afin d’aider les artistes vulnérables. A cet effet un gala sera organisé. Les bénéfices seront reversés à ces derniers à ces artistes.

Philanthrope, l’artiste s’est assurée une présence discrète en Côte d’Ivoire à travers cette fondation qui assiste les enfants déshérités et les veuves ainsi que les artistes en difficulté, une situation qu’elle connaît bien pour l’avoir vécue.

Révélée aux mélomanes ivoiriens avec la salsa, Fely Tchaco a également beaucoup changé sur ce coté. Aujourd’hui elle évolue beaucoup plus dans la World Music. Sûrement les influences de San Francisco, la ville où elle réside aux États-Unis. Cette ville est gorgée de Latino-américains, maîtres incontestés de son genre musical premier.

Elle est aussi membre du Comité de jumelage entre les villes de San Francisco et Abidjan. Elle ne rate donc pas d’occasion pour plaider pour que ce partenariat soit « pris au sérieux », car il présente beaucoup de bénéfices pour les jeunes Ivoiriens.

Quelques images de son arrivée…

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.