Nigeria: après le ciment, Aliko Dangote lorgne sur le pétrole

Au Nigeria, une raffinerie de pétrole construite par le milliardaire Aliko Dangote représentera la moitié des actifs de son conglomérat lorsqu’elle sera achevée en 2019.

Aliko Dangote est connu dans le monde entier pour son succès impressionnant dans le domaine du ciment. Le Nigérian a bâti sa fortune sur le ciment, bien que son vaste empire commercial englobe aussi la minoterie, l’agriculture et l’immobilier.

Aujourd’hui, l’homme semble ne plus s’arrêter. Il regarder encore loin, vise encore plus haut.

Le milliardaire nigérian va se lancer dans le pétrole. Il construit actuellement la plus grande raffinerie de pétrole au monde. Il s’agit pour Dangote de résoudre des problèmes qui existent depuis un long moment sur les marchés de l’énergie au Nigeria.

Le Nigeria est le premier producteur de pétrole brut d’Afrique. Malgré ce statu incontournable, le pays importe la quasi-totalité de son pétrole. Ceci en raison du mauvais entretien de ses quatre raffineries publiques. Un vrai paradoxe que Dangote espère résoudre en répondant aux besoins en carburant de l’ensemble du pays.

Le directeur général du groupe Dangote, Devakumar Edwin, a déclaré que la raffinerie de 10 milliards de dollars devrait être achevée en décembre 2019. « À l’heure actuelle, le ciment est la plus grande partie du groupe, d’ici 2020, la raffinerie sera la plus grande en termes d’actifs ».

Dangote Cement, la plus grande société cotée au Nigeria, a attiré des investissements de Dubaï et des fonds d’investissement sud-africains. Il a dégagé en 2017 un bénéfice de 920,8 millions de dollars, sois une hausse de 60% par rapport à 2016, et est évalué à 4 milliards de dollars.

La raffinerie de pétrole, qui reste en construction sera une vraie réponse à terme. Elle aura une capacité de 650 000 barils par jour. Il pourrait ainsi cibler marchés d’exportation. Elle sera en mesure de traiter différentes qualités de brut, y compris l’huile de schiste. Dans cette optique, les premiers responsables de la société ont eu des  entretiens avec des entreprises, notamment Vitol et Shell, au sujet de la fourniture de pétrole brut et de la levée de produits pétroliers destinés à la vente à l’étranger.

Beaucoup attendent donc décembre 2019 pour voir le géant africain planer sur le pétrole de son pays. Dangote, un vrai touche à tout réussi à frapper des coups à chaque fois qu’il entreprend. Cette fois, il n’y a aucun doute selon les observateurs, le succès sera encore au rendez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *