Tchad/ Réseaux sociaux bloqués : Airtel et Tigo assignés en justice

Les Tchadiens n’ont plus la possibilité d’accéder aux réseaux sociaux (Facebook, Twitter , Whatsapp…) depuis le mois de mars 2018. Désabusés, un collectif d’avocat assigne en justice les principaux opérateurs de téléphonie mobile du pays notamment Airtel et Tigo .

Dans un pays où 1Go de Data coûte 12000 FCFA, les internautes ; les plus futés sont obligés d’utiliser des plans B pour contourner la censure.
Déjà en avril 2018, Internet Sans Frontières interpellait les fournisseurs d’accès à internet (FAI).

« Nous ne devrions pas seulement nous interroger sur la responsabilité du gouvernement, mais aussi sur le rôle joué par les fournisseurs d’accès Internet dans la violation des droits numériques de millions de citoyens tchadiens et d’Afrique centrale », a déclaré Abdelkerim Yacoub Koundougoumi, chef de la division Afrique Centrale d’Internet Sans Frontières avant d’inviter les internautes tchadiens et centrafricains, organisations internationales de défense des droits numériques à une mobilisation générale pour soutenir Internet Sans Frontières dans cette initiative qui lutte également pour le respect des droits des consommateurs.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.