Hadj 2018: mécontentement des pèlerins marocains

Les pèlerins marocains ne semblaient pas satisfaits des conditions offertes à eux dans les lieux saints. En tous les cas, c’est que montreraient des vidéos dans ce sens, où ceux qui les ont visionnés ont vu une colère chez les pèlerins du royaume chélifien, contre la gestion de leur délégation à la Mecque.

Les faits : Hier (Jeudi 23 Août 2018), plusieurs vidéos ont circulé sur Internet, montrant des pèlerins marocains en Arabie saoudite, exprimant leur mécontentement sur les conditions de leur hébergement, ainsi que la qualité des services sur place. Les concernés se plaineraient des maigres repas qui leur ont été servis, ainsi que d’une gestion défaillante causant des retards dans leur transport.

Cet état de fait a fait réagir le ministre de la tutelle. En effet, le ministre marocain des Habous et des affaires islamiques et dans un communiqué élaboré, expliquerait que l’ensemble des pèlerins ont accompli leurs rites ou bien sont sur le point d’achever le dernier d’entre eux, à savoir Tawaf al-ifada, après que plus de la moitié des pèlerins ont quitté Mina vers la Mecque.

Selon le communiqué, certains contenus diffusés seraient des mensonges comme d’autres proférés les années passées. Il donne l’exemple des numéros de bureaux apparus dans les vidéos, soit le 75 et 80, alors que les numéros des bureaux de la délégation officielle de cette année se situent entre le 105 et le 112.

Concernant le retard des bus à Arafa, le ministère indique que la délégation marocaine aurait multiplié les communications téléphoniques avec les parties concernées pour gérer les flux des pèlerins, On avance que le transfert a pris fin à 01h du matin. Un horaire normal, selon le ministère, sachant que de nombreux pèlerins issus d’autres pays auraient souffert de retards plus importants.

Enfin, en ce qui concerne la qualité des repas servis, le ministère confirme qu’un déjeuner non convenable a effectivement été offert à Mina, mais que la délégation marocaine est intervenue pour le faire remplacer, même si aucune délégation étrangère n’est habilitée à le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *