Togo: « Les élections ne règleront pas la crise au contraire, elle va rebondir », Brigitte Adjamagbo Johnson

La coalition des 14 partis de l’opposition croit toujours à la venue des facilitateurs à Lomé pour mettre fin à la poursuite unilatéralement des activités par la CENI, alors que la CEDEAO recommande une organisation inclusive des élections. Après des reports sur reports de la mission de la CEDEAO dans la capitale togolaise, la crainte semble s’emparer des togolais.

Face à cette situation, la coordinatrice de la coalition des 14 se veut rassurante de l’arrivée des facilitateurs et de la CEDEAO. Ce n’est qu’une question de temps et de disponibilité, estime Brigitte Adjamagbo Johnson. « Je sais qu’il y a une criante. La crainte des Togolais, c’est que pendant qu’ils ne viennent pas, l’adversaire de mauvaise foi, continue de courir dans l’illusion vers l’organisation des élections. Ces élections ne règleront en rien la crise. Au contraire, elle va rebondir », fait-elle remarquer.

Et d’ajouter, « nous voyons comment, dans l’illusion, ce régime est en train de courir comme s’il s’agit de partir le premier pour avoir raison. Vous serez très vite rattrapés par la réalité qui est que depuis la feuille de route de la CEDEAO, nous devons discuter pour voir comment mettre en œuvre les différents points ».

Selon les informations, c’est le président ghanéen Nana Akufo-Addo qui fait reporter la mission de la CEDEAO à Lomé à cause de son agenda.

Source: Togo Top Infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *