Nigeria: lâché par les caciques du régime, Buhari pourra-il être réélu en 2019 ?

Seul au monde? Seul contre tous ? Le président nigérian se montre visiblement solitaire ces derniers temps. Affaibli par le poids de l’âge et rongé par la maladie, Muhammadu Buhari voit ses chances réduites quant à sa réélection en février 2019, a en croire nos confrères de JA.

En tout cas, le numéro 1 nigérian n’a pas dit son dernier mot. En prélude au 3è sommet du Forum Chine-Afrique, M Buhari s’est montré plutôt confiant en évoquant la carte de la « transparence » dans le cadre de la présidentielle prochaine pour laquelle il est candidat à sa propre succession.

S’adressant à ses compatriotes de la diaspora en Chine dimanche 3 septembre, le chef de l’Etat s’est montré intrépide. « Je n’ai aucune crainte à propos d’élections libres et justes, car c’est grâce à cette transparence que j’ai été élu en 2015. Je sais ce que je veux faire, très peu de politiciens au Nigeria pourraient s’en vanter, j’ai postulé quatre fois à la magistrature suprême », a déclaré Buhari.

Arrivé au pouvoir en 2015, l’ancien général d’armée membre du All Progressives Congress (APC), est vivement critiqué au sein de son propre camp. On lui reproche d’être « inepte » et « incompétent ».

Certains leaders ont dû même faire défection, ralliant d’autres partis ou créant d’autres regroupements. Dans ce contexte, le chef de l’Etat nigérian est en quête de soutien de tout bord. Et la diaspora en est un.

« Nous nous en sortons bien, mais nous avons besoin de votre compréhension et de votre soutien. Si j’ai besoin de votre contribution, c’est de vous inviter à conseiller à vos familles de voter pour notre parti « , a déclaré Muhammadu Buhari face à ses compatriotes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *