Taupe  à la maison Blanche : Trump en colère

 

Une crise de confiance règne  à la Maison Blance depuis la publication jeudi d’une tribune dans les colonnes du New York Times attribuée à un haut responsable de l’administration. La publication remet en cause les méthodes du président américain Donald Trump et évoque une lutte interne contre  les pires penchants d’un président au leadership « mesquin », « impétueux » et « inefficace ».

« Les «journalistes» d’investigation du New York Times vont-ils enquêter eux-mêmes (sur qui est l’auteur de la lettre anonyme?) , a publié le président américain sur son compte Twitter.  Plusieurs sources indiquent que le locataire de la Maison blanche aurait piqué une colère « volcanique » suite à la publication de la tribune. Sa femme Melania  le soutiendra dans une lettre envoyée à CNN avec des termes peu flatteurs à l’endroit de l’auteur des écrits.

« Vous ne protégez pas ce pays, vous le sabotez par vos actes lâches », écrit-elle.

La nouvelle inquiète plus d’un. Les proches collaborateurs du président ont été obligés tour à tour de pondre des communiqués pour se désolidariser de la tribune. C’est le cas du vice-président Mike Pence, Dan Coats, patron du renseignement américain et Jim Mattis, chef du Pentagone.

L’auteur de la tribune estime être au service de son peuple « Nous pensons que nous avons d’abord un devoir envers notre pays et que le président continue à agir d’une façon néfaste à la bonne santé de notre république. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes engagés à faire ce que nous pouvons pour préserver nos institutions démocratiques tout en contrecarrant les impulsions les plus malencontreuses de M. Trump jusqu’à ce qu’il ait quitté son poste ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *