Bénin/CANU-17 : les fraudeurs en prison !!

Le Bénin a été disqualifié des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations U17 pour fraude sur l’âge des joueurs. Cette nouvelle n’honore pas le président Patrice Talon qui s’est engagé dans un vaste processus de modernisation de son pays. Une vingtaine de personnes sont poursuivie par la justice et placées en détention provisoire depuis vendredi.

Pour participer à la CAN U-17, il faut présenter des joueurs dont l’âge est inférieur ou égal à 17 ans. La délégation béninoise à cette compétition n’a pas respecté cette règle. Des joueurs vieux, trop vieux pour la compétition ont été repérés après une contre-expertise à Niamey (IRM). Certains avaient 11 ans de plus que j’âge autorisé pour la compétition.
Au total 11 « jeunes » joueurs sont arrêtés plus huit responsables du staff technique de la fédération béninoise de football. Selon RFI, l’ancien président de la Fédération béninoise de football, Anjorin Moucharaf est également citée dans cette affaire qui est loin de connaître son épilogue.

Les autorités béninoises veulent remonter la chaîne de la fraude. Les fonctionnaires d’Etat qui ont établi les documents frauduleux aux joueurs seront aussi appréhendés selon une source proche du dossier.
Les accusés seront entendus par un juge correctionnel le 23 octobre.

Frauder sur l’âge dans une compétition sportive n’est pas une invention béninoise. En 2016, la Fecafoot (Fédération camerounaise de football) avait fait passer une quarantaine de ses joueurs à l’examen de l’IRM avant les éliminatoires de la CAN U17, Madagascar 2017. Le résultat a été sans appel ; 14 joueurs avaient été recalés. Les exemples sont légion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *