Showbiz: la chanteuse togolaise Lady Apoc annonce son retour sur scène

L’artiste togolaise Lady Apoc a annoncé mardi son retour sur scène avec un nouveau projet « Lomila » qui lui a valu le  prix «Visa pour la création 2008» à la Cité Internationale des Arts à Paris.

De son vrai nom Alognon Poovi, elle a disparu de la scène togolaise depuis 2012 pour découvrir d’autres scènes du monde. Ce retrait a également permis à l’artiste d’améliorer son niveau musical.

Aujourd’hui, elle revient avec « Lomila », un projet de recherche et de création de chansons issues de la rencontre entre chants d’origine Vodou et musique Rock. Sur un socle de rythmiques Rock, se dévoilera la profonde sagesse existentielle des chants vodou évoquant la vie, la nature, l’homme. Ainsi, elle sera du 9 octobre au 4 janvier 2019 à la Cité Internationale des Arts de  Paris dans le cadre du programme « Visa pour la création » organisé par la France dont elle est lauréate.

Pour justifier son projet, l’artiste parle de la valeur et de la richesse des chants des arcanes du Fa, tout comme les chants du Blues d’origine stylistique africaine.

« Longtemps réprimée et diabolisée, la religion Vaudou est un ensemble de croyances et de rites africaines. C’est un fondement culturel des peuples issus par migration de Tado au Togo… La musique occupe donc une place fondamentale dans le culte Vodou. Les tambours, instruments considérés comme sacrés possédant une âme, un esprit qui leur est propre, y occupent le premier plan », affirme l’artiste avant d’ajouter qu’elle « trouve intéressant d’exploiter le lien entre la musique Rock au quelle est adepte et la musique vodou qui est une musique de pulsion dépouillée de tous artifices modernes».

Il faut noter que l’artiste avant son départ sur la France, offre, le samedi 15 septembre prochain à l’institut français de Lomé, un concert dénommé THE R,  « Le retour », a-t-elle expliqué.

Qui est Lady Apoc ?

Lady Apoc est un auteur compositeur et interprète. Elle consacra son enfance à apprendre et reprendre le répertoire de grandes performeuses vocales de la musique Soul comme Tina Turner, Whitney Houston, Maria Carey. Cette passion la conduit à enregistrer en 2004 un disque « Un dimanche » dans un genre purement R’n’B qui lui permis de partager la scène togolaise au côté d’artistes internationales comme Soum Bill, Harry Diboula et bien d’autres. En 2010, elle sort sa deuxième album World Music de six titres dont « Sikibanga » et « Soon » en duo avec Jimi Hope.

Récemment, elle travaille sous la direction de la chorégraphe et actrice Irène Tassembédo, le rapport chants et danses afro-contemporaines dans un spectacle de 35 musiciens et danseurs intitulé « Kombilissé ».

Elle évolue aujourd’hui en tant qu’auteur composteur et chanteuse au sein du groupe « Blues as therapy » formé avec des musiciens, burkinabé et Ivoiriens.

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.