Des fonctionnalités désormais payantes sur WhatsApp

Initialement conçu pour être une plateforme sans publicité par ses co-fondateurs Brian Acton et Jan Koum, WhatsApp va proposer des fonctionnalités payantes pour les entreprises et accueillir des annonces publicitaires. 

Entre les mains de Facebook désormais, les choses sont sur le point de devenir différentes avec l’introduction des annonces. L’espoir pour Facebook : monétiser enfin cette application qui malgré son usage massif, ne lui rapporte apparemment rien.

Une semaine seulement après la chute vertigineuse de son action en bourse, Facebook est bien décidé à trouver un nouveau relais de croissance avec WhatsApp.

A en croire la plateforme américaine WABetaInfo, les annonces seront similaires à Instagram – sous forme de Story. Nous savons déjà que le ciblage publicitaire n’est possible que s’il acquiert des données personnelles. Maintenant, ces données peuvent être obtenues en lisant nos discussions personnelles ou en prenant les données associées à nos comptes Facebook.

Pour dialoguer avec ses clients gratuitement sur WhatsApp, une entreprise devra répondre à leurs requêtes sous 24 heures. Passé ce délai, les messages lui seront facturés entre 0,5 et 9 cents (0,43 et 7,7 centimes d’euro).

D’autres options permettront également aux entreprises d’envoyer automatiquement des notifications «non promotionnelles» aux clients qui les ont déjà contactés, comme une carte d’embarquement, la confirmation d’une livraison ou le rappel d’un rendez-vous. Elles seront également facturées au même tarif.

Au fil du temps, les utilisateurs verront probablement des annonces basées sur ce dont ils parlent fréquemment. Les co-fondateurs de WhatsApp n’ayant pas aimé l’idée de diffuser des annonces sur l’application, ont également quitté la plateforme.

Récemment, Brian Acton a révélé que Facebook avait déjà prévu de diffuser des publicités sur WhatsApp avant son acquisition en 2014. Au moment de l’acquisition d’Instagram, Facebook avait également promis de laisser la plateforme de partage de photos fonctionner de manière indépendante, mais les choses ne se ressemblent plus maintenant.

Il est donc clair que le géant des réseaux sociaux veut gagner plus d’argent ! Pour rappel, le géant américain a racheté WhatsApp en 2014 pour la somme de 20 milliards de dollars. Quatre ans après l’acquisition, le réseau social, qui tire l’essentiel de ses revenus de la publicité, a finalement décidé de récupérer son retour sur investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *