Algérie: ouverture du salon de l’élevage et de l’équipement agricole

La 18è édition du salon de l’élevage et de l’équipement agricole s’est ouvert dans la capitale algérienne, et plus exactement à la Safex, où on notera la participation de pas moins de 550 entreprises issues de 31 pays, entre autres l’Algérie, représentée par 250 entreprises locales. Soulignons la présence de la Hollande (Pays-Bas) comme invité d’honneur.

Ainsi donc, pour le ministre algérien de l’Agriculture, B. Abdelkader, l’agriculture intelligente (que l’Algérie veut mettre en place) permettra une amélioration considérable de la productivité. L’objectif recherché est la promotion de l’investissement privé qui s’érige. C’est d’’ailleurs l’une des priorités du secteur pour le moment.

Cette promotion, ajoute le premier responsable de l’agriculture, interviendra avec, notamment, des mesures visant à libérer l’initiative et lever les obstacles freinant l’essor des porteurs de projets. M. Bouazgui n’a pas manqué de lancer un appel pressant aux investisseurs pour une meilleure adhésion afin de mieux développer l’agriculture.

Le ministre algérien invite les agriculteurs à adhérer massivement aux conseils interprofessionnels des filières. Il a également souligné que grâce à une dynamique importante, 3.000 milliards de dinars ont été mobilisés depuis l’an 2000 pour concrétiser les programmes nationaux du développement agricole au profit des agriculteurs et producteurs.

L’un des objectifs était aussi d’assurer la disponibilité des ressources hydriques nécessaires au développement du secteur, soulignant que celui-ci assure 70 % des besoins du pays en produits agricoles. Ce qu’on peut signaler, c’est que depuis cette année (2000), le secteur de l’agriculture connaît des mutations positives marquées par des acquis résultant de la politique menée par les hautes autorités algériennes, dont le président B. Abdelaziz.

De son coté, le président du cercle de réflexion « Filaha Innove » a relevé l’urgence de la mécanisation agricole, susceptible d’accroître la production et améliorer le timing des opérations dans toutes les chaînes de valeur agroalimentaire. Les présents et les participants envisagent un Maghreb agricole dans toutes ses dimensions.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.