« Life is bigger », le morceau qui brise les chaînes de l’infertilité en Afrique

L’infertilité, véritable casse-tête pour les femmes qui sont pour la plupart du temps indexées, est la base réelle de nombreux divorces en Afrique.

Avec le concours du ‘’roi de l’Afrobeat et du dancehall’’ du Rwanda, le médecin-artiste Tom Close, la Fondation Merck a lancé officiellement la chanson « Life Is Bigger ».

Le morceau sensibilise afin de briser la stigmatisation autour de l’infertilité en Afrique et dans le reste du monde. Ceci intervient dans le cadre de la campagne de sensibilisation communautaire de « Merck more than a Mother ».

« La chanson communique un message important à la société : non seulement les femmes mais aussi les hommes peuvent être la cause de l’infertilité. Il parle également de la stigmatisation associée à l’infertilité, explique que la vie est plus grande que le fait d’avoir des enfants et transmet le message clé de la Fondation Merck selon lequel une femme est plus qu’une mère et que les hommes sont plus que des pères », a expliqué Docteur Rasha Kelej, PDG de la Fondation Merck, d’après reussirbusiness.

En effet dans bon nombre des pays africains, la femme est la principale fautive quand les enfants tardent ou sont absents d’un foyer. Elles font ainsi objet de stigmatisation de railleries, dans leur société. Le choix de la musique pour aborder ce sujet aussi délicat n’est pas d’être anodin.

« L’art a la capacité et l’influence nécessaires pour faire ressentir le problème, ce qui stimule davantage les émotions et conduit à l’engagement et à l’action. Par conséquent, nous avons utilisé ce moyen pour aborder le problème de l’infertilité en mettant un accent particulier sur l’infertilité masculine pour encourager les hommes à parler de leur infertilité et à se joindre au parcours de traitement avec leur femme. Personnellement, je pense que cette chanson ajoutera une valeur significative pour influencer le changement de culture que nous préconisons », a conclu le Dr. Rasha Kelej.

La fondation Merck s’évertue depuis quelques temps, d’après notre source, à instaurer un changement de culture dans la société africaine et a plaidé en faveur des femmes qui ne peuvent pas avoir d’enfants. Pour la fondation, une femme est plus qu’une mère.

Résultat de recherche d'images pour "chanteur rwandais Tom Close"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *