Racisme en Tunisie: les auteurs désormais punis !

Le racisme est désormais passible de peine d’emprisonnement associé à une forte amende en Tunisie. Le parlement tunisien a statué le 09 octobre dernier sur la loi criminalisant les propos racistes, l’incitation à la haine et les discriminations.

Très longtemps attendue, la loi a été voté avec 125 voix pour, une contre et cinq abstentions. « C’est un tournant très important dans l’histoire de la Tunisie, équivalent à l’abolition de l’esclavage », a déclaré à l’AFP le président du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), Messaoud Romdhani.

La nouvelle loi, la loi n°11/2018 sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale prévoit des peines allant de un mois à un an de prison et jusqu’à 1.000 dinars (300 euros) d’amende pour des propos racistes. Outre cette mesure, « L’incitation à la haine », les « menaces racistes », la « diffusion » et « l’apologie du racisme » ainsi que la « création » ou la « participation à une organisation soutenant de façon claire et répétitive les discriminations » sont passibles d’un à trois ans de prison, et jusqu’à 3.000 dinars (1.000 euros) d’amende. L’amende pourrait monter à 15.000 dinars (environ 5.000 euros) pour les personnes morales.

Bien que la loi soit salutaire dans un pays où les critiques par rapport à la couleur de peau sont récurrents, l’effectivité et l’application nécessitent encore beaucoup de travail. « C’est un pas de géant, mais il reste beaucoup à faire pour concrétiser cette loi dans une société où il y a du racisme envers les 10 % de Tunisiens noirs et les Africains subsahariens, qui souffrent d’insultes et d’attaques parfois violentes », a renchéri Messaoud Romdhani qui ajoute qu’ « Il s’agit de punir mais aussi de transmettre le respect, par l’éducation notamment ».

Il faut souligner que dans presque tout les pays maghrébins, le racisme peine à disparaître que ce soit entre les maghrébins eux mêmes et de surcroît avec les noirs pour la plupart des migrants de l’Afrique subsaharienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *