TIC: le Ghana bénéficie d’un million de dollars pour la formation

Les formations aux métiers en lien avec les nouvelles technologies seront encore plus boostées bientôt au Ghana. Ceci grâce à un coup de pouce de la part de l’Inde qui a fait don d’un million de dollars. Le financement est destiné au centre d’excellence TIC-Ghana-Inde Kofi Annan (AITI KACE) basé à Accra.

Un apport significatif qui vient répondre aux besoins du moment et soutenir les efforts déjà persistants dans le domaine. Le donateur, le gouvernement indien, par l’intermédiaire de son haut-commissaire au Ghana, veut donc apporter son soutien à l’apprentissage des nouvelles technologies.

Plus concrètement, la subvention a pour but de donner un coup de pouce à  AITI-KACE dans le renforcement de ses capacités pour répondre aux besoins sans cesse croissants en matière de recherche informatique et électronique. Le projet inclus également le développement de produits et de prestation de services afin de stimuler la croissance de l’économie ghanéenne en adoptant des stratégies modernes.

Une vraie satisfaction pour le directeur général de l’AITI-KACE, Kwasi Adu-Gyan. Car pour lui, ce geste vient à point nommé pour aider le centre dans l’exécution des projets tels que les installations de pointe dans les domaines du développement de logiciels, du contrôle de la qualité, entre autres. « Ce qui nous rend heureux, c’est l’utilisation de ce fonds dans une formation de qualité, le développement des ressources humaines en TIC et le soutien du gouvernement en matière de technologie électronique », a-t-il déclaré.

Le Haut-Commissaire indien à Accra, Birender Singh Yadav, en a profité pour exhorter le ministère des Communications du Ghana à accélérer l’adoption d’un mémorandum d’accord entre l’Inde et le Ghana. Ce document pourrait faciliter la mise en place d’un programme médical panafricain d’apprentissage en ligne. Il est destiné à transmettre l’expertise médicale de l’Inde aux médecins et aux étudiants en médecine du Ghana.

« L’AITI-KACE avait défini des plans avec le Centre pour le développement de l’informatique avancée en Inde (CDAC-Inde), visant à développer ces installations, ce qui permettrait de renforcer le mandat de l’AITI-KACE consistant à fournir des solutions technologiques et à encourager l’innovation au Ghana dans les projets de dématérialisation dans la sous-région », renseigne le blog du centre.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.