Togo: la Coalition des 14 accuse le pouvoir en place de semer la division dans ses rangs

Dans une déclaration en date de ce jeudi 11 octobre, la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise fait volte-face et s’attaque au régime en place pour les « manœuvres orchestrées dans l’objectif ultime de se maintenir au pouvoir ». Elle fustige par ailleurs la poursuite des activités de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) considérée comme « non paritaire, non inclusive et aux ordres ». Voici l’intégralité de la déclaration !

DECLARATION

Relative aux manœuvres orchestrées par le RPT/UNIR dans l’unique but de se maintenir au pouvoir grâce à l’organisation unilatérale et frauduleuse des législatives par une CENI non paritaire, non inclusive et aux ordres.

Pour la mise en œuvre du point 38-d des recommandations de la 53ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO tenue à Lomé le 31 juillet 2018, le comité de suivi réuni à Lomé le 23 septembre 2018 a préconisé la mise en place d’une CENI inclusive et paritaire en application de l’accord intervenu grâce à la facilitation de la CEDEAO, dans le cadre du dialogue inter togolais.

En exécution dudit accord, une liste de Huit (8) personnes a été déposée sur la table de l’Assemblée Nationale le 30 septembre 2018, pour être nommées membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) au titre des personnalités à désigner et à coopter librement par les partis politiques de l’opposition réunis au sein de la Coalition des 14 partis (C 14).

Cette liste porte :

I – au titre de l’opposition parlementaire

1 – ATANTSI Abalo Edem ————————————————— ANC

2 – AMUZUN Assiongbon Ekpé ——————————————– ANC

3 – TEKO Jean Jacques Folly ———————————————- ANC

4 – AWUDI Kodzo Agbenyega ———————————————- CAR

5 – PESSINABA- YAMBA Win-Pang————————————– ADDI

II – au titre des partis extra parlementaires

1 – SIBABI Boutchou ——————————————————— CDPA

2 – SEBABE- GUEFFE TCHAH Tchassanti Nouridine —————- PNP

III – au titre de la société civile

1 – KLUVIA Mateli Ametepe Seth —————-APED-TOGO (FCTD)

A la séance plénière de l’Assemblée Nationale du mardi 09 octobre 2018, alors que la question de la nomination des membres de la CENI n’était inscrite, ni au calendrier des activités parlementaires des mois d’octobre et novembre, ni à l’ordre du jour de la séance plénière de ce jour, tels qu’adoptés la veille 8 octobre 2018 par la conférence des présidents, à la surprise générale, le Président de l’Assemblée Nationale propose, à l’ouverture de la séance, un amendement inscrivant au point V de l’ordre du jour, ladite nomination.

Au point V de l’ordre du jour ainsi amendé et s’agissant d’une validation des désignations qui devaient être portées par chacune des parties prenantes au dialogue, le Président de l’Assemblée Nationale propose un vote à main levée en deux étapes : d’abord l’élection des deux (2) représentants de l’opposition extra parlementaire et celui de la société civile ; ensuite et dans les mêmes conditions, la nomination des cinq (5) représentants désignés au titre de l’opposition parlementaire.

La plénière a procédé à l’élection des trois (3) représentants des partis extra parlementaires et de la société civile puis, contre toute attente, au lieu d’entamer la nomination en bloc des huit (8) représentants figurant sur la liste déposée par l’opposition, le Président de l’Assemblée Nationale fait nommer exclusivement et par acclamation, les trois représentants élus, et reporte d’autorité et sine die la nomination des cinq (5) représentants désignés au titre de l’opposition parlementaire.

La Coalition des 14 partis de l’opposition, partie prenante au dialogue inter togolais tient à attirer une fois encore l’attention du peuple togolais et de la communauté internationale sur cette manœuvre qui dénote de la volonté du régime RPT-UNIR de n’en faire qu’à sa tête, foulant sans cesse aux pieds les décisions et les recommandations des Chefs d’Etat de la CEDEAO, des facilitateurs du dialogue inter togolais et du comité de suivi chargé de la mise en œuvre des décisions issues des discussions.

Elle dénonce tant la vaine obsession du pouvoir en place au Togo à diviser les… Lire la suite

Togo Top Infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *