Bénin: les producteurs du « gari » s’unissent

La farine de manioc connue sous le nom de « Gari » en langue locale est très prisée par les populations au Bénin. Les producteurs ont décidé de se réunir au sein d’un réseau national. Il s’agit du Réseau Gari Bénin (RéGaBénin) dont l’Assemblée générale constitutive s’est tenue dans la ville de Bohicon.

Les travaux de l’Assemblée générale ont permis à ces producteurs de pouvoir réfléchir sur les contours de leurs initiatives. Les acteurs du secteur en ont profité pour porter leur choix sur Martine Gbaguidi pour prendre la commande du Réseau. Elle été élue à la tête d’un bureau de 13 membres pour un mandat de trois ans (03 ans).

Le RéGaBénin est composé de 42 communes transformatrices de manioc en Gari et ses dérivés.  La nouvelle organisation veut ainsi regrouper tous les acteurs du secteur. Il s’agira surtout d’œuvrer de façon quotidienne pour contribuer à l’émergence du secteur pour le bonheur de tous.

Pour l’atteinte de ses objectifs, le RéGaBénin s’offre le soutien du ministère de l’agriculture et celui des petites et moyennes entreprises et plusieurs autres structures.

Le « gari » est un aliment de base très courant au Bénin. Il est préparé à partir du manioc. Entre travaux champêtres difficiles et une vente pas à la hauteur des efforts des producteurs. Le regroupement permettra donc de mieux faciliter toutes tracasseries quotidiennes des producteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *