Présidentielle au Cameroun: le Conseil constitutionnel juge 16 recours « irrecevables »

La proclamation définitive de la victoire du président Biya au scrutin présidentiel du 07 octobre dernier s’annonce comme une évidence. A l’audience publique du contentieux postélectoral de la présidentielle débuté le 16 octobre, 16 recours sur 18 ont été déjà rejetés par le conseil constitutionnel.

Présidé par Clément Atangana avec la présence des observateurs nationaux, d’Elecam, de la société civile, des représentants des partis politiques et de certains candidats, le Conseil a rejeté plusieurs recours jugés ‘’irrecevables’’.

C’est le cas du recours de l’opposant Cabral Libii, candidat du parti Univers. Le recours de ce dernier, déposé une heure après le délai, a été jugée irrecevable par le Conseil constitutionnel.

L’article 132 du Code électoral camerounais prévoit le dépôt de recours dans un délai de 72h après la fermeture des bureaux de vote. Le requérant a déposé son recours 73h après.

Toutefois, le conseil doit statuer sur deux recours ce 17 octobre, notamment sur le recours de Maurice Kamto portant sur l’annulation partielle du scrutin dans 7 circonscriptions.

Les avocats du candidat ont déposé des documents présentés comme des preuves des nombreuses irrégularités. Scrutin validé ou invalidé, les acteurs seront situés à la fin de l’audience.

Pour l’heure, les chefs traditionnels, d’après Africanews, appellent les acteurs politiques à la retenue afin d’éviter les violences postélectorales comme celles constatées en Côte d’Ivoire, au Zimbabwe ou encore au Kenya.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *