Cordon ombilical: ses pouvoirs magiques et le mauvais usage qu’on en fait

Les acteurs du monde culturel et cinématographique s’insurgent de plus en plus contre la disparition de certaines pratiques culturelles dans nos sociétés. Au Ghana, la structure Polysea Movies s’apprête à offrir « CORDS OF DESTINY », un film éducatif qui relate la négligence observée avec les cordons ombilicaux et l’usage qu’en font les hommes pervers de nos jours.

Réalisé par « Yevu Courage », le film sera présenté en avant première, le 26 octobre prochain au Global Cinemas à Accra à partir de 19h. L’œuvre dans son ensemble dépeint ce qui se faisait dans le temps et l’usage fait actuellement des cordons ombilicaux des bébés, une image parfaite des ténèbres du monde.

Alors qu’en Occident, on jette le cordon ombilical, en Afrique, on lui prête des pouvoirs magiques, ainsi chaque famille ou parent de nouveau né se charge d’enterrer à un endroit de son choix, un endroit ignoré de la mère dans certains cas, le cordon ombilical de son enfant.

D’une valeur symbolique assez conséquente, le cordon est souvent enterré sous un plant d’arbre ou carrément devient talisman ou porte bonheur.

Au Cap Vert par exemple, renseigne Afriquefemme, ce sont des infusions de cordon ombilical dans de l’eau chaude qui sont censés guérir le mal de ventre de bébé. Un lien qui nous lie d’après certaines cultures africaines à notre origine, notre essence même.

Mais, depuis quelques années, les autorités de plusieurs pays face à une manipulation défaillante du placenta par les parents, ont laissé aux agents de santé le soin se charger des cordons. Certaines personnes cupides qui lui prêtent des pouvoirs magiques les récupèrent pour différents rites.

Une situation que dénonce fortement ‘CORDS OF DESTINY ‘. L’invitation est lancée à tous pour découvrir et mûrir ensemble les idées pour remédier à ce fphénomène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *