Liberia: les femmes sommées de bannir les cheveux colorés

Le ministère des finances libérien emboîte le pas au parlement tanzanien. Ainsi, au lieu du black out total sur les faux ongles et faux cils en Tanzanie, le Liberia en revanche bannit les cheveux colorés. 

Les employées du ministère des Finances et de la Planification du développement (MFDP) au Libéria sont priées d’adopter une chevelure naturelle, plus question de se coiffer avec des cheveux colorés ou de se teindre les cheveux, rapporte Koaci.

La résolution a été prise à la suite d’une réunion tenue le 9 octobre dernier entre le ministère et les employées, il a été convenu que les femmes ne se coiffent plus avec les cheveux de couleurs telles que le rose, le bleu, le rouge, le jaune, le gris et le mauve violet.

Il s’agit principalement de mettre en exécution les articles du manuel de l’employé de 2014. En effet, selon le MFDP, comme le rapporte notre source, l’interdiction des cheveux colorés, de style des cheveux fait partie du Manuel de l’employé publié en 2014.

« La section 7.4 du Manuel de l’employé déconseille l’utilisation de cheveux colorés non naturels (comme les cheveux verts, roses, etc.) et de coiffures extrêmes ».

Toute femme qui violerait l’arrêté ministériel n’aura pas non seulement accès à son bureau mais verra également une soustraction dans son salaire en fonction du nombre de jours pendant lesquels elle choisirait de ne pas se rendre au travail.

La loi est rentrée officiellement en vigueur le 1er octobre dernier.

Face à cette situation, les femmes montent aux créneau, les réactions ne se font pas attendre. Pour certaines personnes, le ministère devrait se concentrer sur les problèmes que rencontrent les employées de sexe féminin plutôt que de leur signifier une interdiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *