Liberia: un projet de loi contre la sorcellerie

La sorcellerie, encore appelée « science africaine », est un acte selon lequel un individu opère dans le monde obscur. Pour permettre d’élaborer des moyens de sanction contre les auteurs de cette science, un député s’est engagé dans la bataille au Liberia.

L’honorable Larry Younquoi s’active à inciter ses collègues pour qu’ils soumettent en janvier 2019 une loi. Elle visera à tacler les activités de sorcellerie dans sa circonscription électorale ainsi que dans le pays.

« parfois vous entendez une personne confesser qu’elle est la cause du blocage de construction d’une route ou que c’est elle qui a causé la mort d’une personne », a affirmé sur la radio nationale à Monrovia dans le cadre de ce projet peu complexe le député du district 8 du comté de Nimba. Face à la recrudescence de ce phénomène dans plusieurs localités, le député s’était indigné du fait que les auteurs ne sont pas punis dans le pays.

Il poursuit un peu plus loin en suggérant que les audiences publiques seraient la meilleure solution pour décourager cette pratique. Sa proposition pourra donc remplacer les recours au  ‟Sassywood’’ qui ont lieu dans le pays.

Le ‟Sassywood’’ est une pratique qui sert à détecter les sorciers ou sorcières. Malgré qu’elle soit prohibée dans le pays depuis des années, bon nombre de régions continuent par la pratiquer.

Si cette démarche reste solitaire, le député n’entend pas baisser les bras. Pour arriver à faire accepter son projet de loi, l’honorable Younquoi envisage faire le tour de ses collègues députés, leur démontrer dans les détails, le bien fondé de cette démarche. Une fois convaincus, ils pourront le soutenir en, puis ensemble chercher des approches de solutions pour le bonheur de leur compatriote.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *