Algérie/Violence dans les stades: des incidents regrettables à la fin du match CABBA-MCA

Pourtant, il ne s’agissait que d’un match de foot. Un sport favori par excellence et qui devrait rassembler plus que de diviser. Une discipline qui draine des grandes foules d’année en année, de mois en mois et de semaine en semaine. Des galeries qui acceptent des défaites de leurs équipes respectives e d’autres qui ne le sont pas.

En Algérie, la violence dans les stades a pris des proportions alarmantes. Pratiquement chaque week-end, on assiste à des scènes de violences que ni la morale ni le moral ne tolèrent. Des supporters qui deviennent violents, pour la simple raison que leur équipe allait perdre ou avait déjà perdu. Des scènes qui sont regrettables, il faut l’avouer.

C’est le cas de le dire et les scènes qu’on a vu et que tout le monde avait vu à la fin de la rencontre entre le CA Bord-Bou-Arréridj et le MC Alger en sont la parfaite illustration que cet état de fait a pris des proportions incontrôlables. Des supporters du club local qui n’ont pas avalé que leur équipe perde à domicile, s’en sont pris aux joueurs du club visiteurs.

Un seul but d’Ayoub Azzi à la 70’ où il avait trompé son ex-coéquipier, le gardien Faouzi Chaouchi, aujourd’hui au CABBA, d’une tête imparable avait permis aux « Vert et Rouge » de la capitale algérienne de prendre les trois points, mais qui avaient exposé leurs vies en danger, devant des fans du club local, qui malgré la pression exercée sur les Chnaouas durant le match, n’en demeure pas moins que ces derniers n’avaient pas abdiqué.

A la fin de la rencontre donc, les supporters du club local (CABBA) ont déversé leur colère sur les joueurs du MCA et dont certains d’entre eux étaient touchés aux visages, alors que le capitaine Hachoud avait été malmené et aurait failli perdre la vie, si ce n’est les supporters du Mouloudia qui étaient présents en force au stade du 20 Août de Bordj, et qui avaient défendu le capitaine mouloudéen (Comme le montrent les images partagés sur les réseaux sociaux).

Un autre dossier sur la table de la commission de discipline de la ligue nationale du football professionnel qui devra sévir encore une fois contre les fauteurs de troubles. Une lourde sanction contre le club Bordji (CABBA) reste plausible, et qui pourrait avoir plus de deux matches à huis-clos et même le club risque de recevoir ses invités à huis-clos et en dehors de ses bases. Attendons ce que déboucherait la réunion de la commission de discipline, qui est prévue pour demain après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *