Guinée équatoriale: graciés, 55 prisonniers libérés !

Le président de la Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis 1979, avait annoncé la grâce pour 81 prisonniers. Une décision prise le 10 octobre dernier lors de la fête de l’indépendance du pays.

A cet effet 55 prisonniers concernés par cette grâce présidentielle ont été libérés. »La libération des prisonniers va se poursuivre à Bata et à Evinayong », a indiqué, à la télévision d’Etat, Pascasio Efa Obama, le directeur général des institutions pénitentiaires.

Cette libération de prisonniers qui a eu lieu vendredi concerne spécifiquement les détenus qui étaient à la prison de Black Beach, à Malabo selon les autorités pénitentiaires. Parmi eux, se trouve Ciprinao Nguema Mba, un ancien lieutenant-colonel de l’armée. Ce dernier avait été arrêté en 2013 au Nigéria. Il sera extradé par la suite vers Malabo.

En 2014, il est condamné à 27 ans de prison par un tribunal militaire pour « tentative de coup d’Etat » et « menace contre la sécurité de l’Etat ». Pour lui, c’est donc la fin de 4 ans de détention à la prison de Black Beach pour des faits dont-il s’est toujours dit innocent en vain.

Malgré ce geste d’ouverture de la part de Teodoro Obiang Nguema, l’opposition et la société civile réclament toujours la libération effective des prisonniers amnistiés. Le principal parti d’opposition, Citoyens pour l’Innovation (CI), réclame la libération d’une trentaine de ses militants condamnés en février à 30 ans de prison pour « sédition ».

Ceux-ci sont détenus à Evinayong, sur la partie continentale du pays. Mais aucun espoir de les voir immédiatement libre sauf nouvelle mesure du président. Car ils ne figurent pas dans la liste des prisonniers concernés par la récente décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *