Rwanda: à la découverte du Matoke, un plat populaire

Chaque peuple se distingue entre autres par ses coutumes, son habillement et ses habitudes culinaires. Chacun rivalise d’ardeur pour valoriser ses plats. Au Rwanda et en Ouganda, un repas semble faire l’unanimité, le Matoke.

C’est un plat populaire notamment en Ouganda et au Rwanda, deux pays proches dont les populations partagent plusieurs choses en commun. Le matooke (ou matoke) est un type de banane plantain cultivée dans les régions d’altitude des Grands Lacs africains, principalement en Ouganda et désigne également le mets qui en est constitué.

Dans la préparation traditionnelle, le fruit de matooke est pelé puis de le bouilli ou cuit à la vapeur. Il sera ensuite enrobé dans les feuilles du bananier. Au fur et à mesure de la cuisson, le matooke, originellement blanc et dur, ramollit et jaunit. L’ensemble est ensuite écrasé en purée.

Le fruit est large, de taille moyenne avec des angles prononcés. Il est consommé encore vert et dur. Le goût est légèrement amer ou acidulé et n’est jamais sucré.

Le matooke peut être servi avec un ragoût de chèvre ou de bœuf ou une sauce d’arachides et des légumes. L’ensemble peut être incorporé directement dans la cuisson d’un ragoût. Un ensemble délicieux qui ne laisse pas indifférents les consommateurs.

Avec l’introduction de mets modernes, les cuisiniers locaux tentent une composition avec d’autres plats. La réussite reste toujours la même depuis des années et les peuples de cette région des grands lacs ne sont pas prêts à abandonner ce plat qui reste leur identité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *