Abidjan réclame une « Justice pour Tous »

La justice pour tous, l’un des droits primordiaux de tout être humain, sera au cœur du prochain festival de la promotion des Droits humains à travers le film Ciné Droit Libre. Pour cette 10 ème édition qui se tiendra du 14 au 17 novembre prochain à Abidjan, les organisateurs mettent un point d’honneur aux insuffisances de la justice en Afrique et dans le monde.

Le thème retenu pour l’édition, comme le révèle le Commissaire général Mr Yacouba Sangaré, est « la problématique de la justice au cœur des débats ». Il s’agit essentiellement  de revoir la question de l’accès à la justice, ou plus précisément au manque ou à l’insuffisance de justice en Afrique et dans le monde.

Au programme: une dizaine de films entre autres des documentaires engagés sur les questions des droits humains, seront projetés au Goethe-Institut, à l’Institut Français, à l’Espace Balafon (Cocody Attoban), dans des établissements scolaires et sur des places publiques pour ne citer que ceux là.

Parmi les films, on peut citer « The Congo Tribunal » de Milos Rau (Allemagne-Suisse) ;« Kinshasa Makambo » de Dieudo Hamadi (RD Congo-France); « La République des corrompus » de Salam Zampaligré (Burkina Faso) ; « Bienvenue à la Maco » de Janusz Mrozowski (France-Pologone) ; « Malaria Business » de Bernard Crutzen (Belgique); «La maladie du démon» de Lilith Kugler (Allemagne) ».

Il faut rappeler que chaque projection sera suivie d’un débat.

Créé en 2005 par l’association Semfilms au Burkina Faso, « Ciné Droit Libre » est un festival alternatif consacré aux films sur les droits humains et la liberté d’expression en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *