Wilfried Sant’Anna: le mannequin ivoirien polyvalent

Il y a de ces mannequins qui illuminent les podiums une fois sur scène.Sur la longue liste, figure un jeune Ivoirien qui ne passe pas inaperçu. Wilfried Sant’Anna allie beauté et classe dans l’exercice de son métier.

Affectueusement appelé “The Ghost” ou Tony Wilfried Sant’Anna son nom de modèle, il est ce bel homme dont l’image est beaucoup exploitée sur presque toutes les affiches publicitaires et défilés de mode dans toute la Côte d’Ivoire.

Ingénieur en Marketing Management, il a une taille imposante de 1.93cm sur 97kg. C’est en 2011 que Wilfried Sant’Anna débute le mannequinat chez JM Tatoo. Il y est poussé et conseillé par certains devanciers dont Jean Paul Daffo et Kifack Beyrouth. Sa carrière professionnelle décolle à partir de 2013 avec l’agence New Face.

Son talent, sa prestance et son dynamisme lui ont valu d’être élu en 2014 meilleur mannequin du Top 10 de la mode, en 2016 il reçoit le prix du meilleur mannequin Junior aux Awards du Mannequinat Africain. Il poursuit en raflant les trophées tels que le mannequin le plus influent et le plus rentable de l’année 2017 aux Awards du Mannequinat Africain.

Un fin stratège

Très vite, le mannequin sait que sa carrière qui décolle peut être également d’une aide significative et développer son activité de Web-influenceur et de photographe. Il lance donc son projet “The Ghost”. Une initiative qu’il mène d’une main de fer. Directeur artistique du Webmagazine Tchêya, ambassadeur de la marque Beaufort, Woodin, il fait beaucoup de campagnes publicitaires pour Uniwax et Woodin.

Avec ses différentes activités, le mannequin Tony se décrirait comme un artiste à part entière. Il va progressivement créer “Billy”, un personnage sur ces différents comptes réseaux sociaux pour divertir et partager de la bonne humeur autour de lui. Une autre activité qui lui permet de décrocher un contrat chez jumia.

Son aisance devant la caméra lui permettra de décrocher des rôles d’acteurs dans les séries “Les sœurs ennemies” et “l’interprète II”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *