« LTY »: la talentueuse tchadienne de l’art plastique

Au Tchad, les initiatives des jeunes ne manquent pas. Face aux faits sociaux, certains d’entre eux trouvent des moyens de sensibiliser leurs pairs à travers des projets. C’est le cas de ‘’LTY’’, cette jeune artiste peintre a décidé de mettre son talent au service de l’éducation.

De son vrai nom Amata L., “LTY” est une jeune artiste peintre, designer et décoratrice Tchado-Suisse. Âgée de seulement 24 ans cette jeune pépite de l’art plastique est à l’initiative de plusieurs projets au Tchad. Elle lance ainsi sa propre maison de création artistique, Art by Lty.

En 2017, à la suite d’une formation de 4 mois chez un artiste Suisse BonValet, elle est sortie nantie des techniques et les bases du dessin qui lui permettent d’exceller.

« J’ai mis en place ma propre maison de création artistique, où j’expose principalement les tableaux que j’ai moi-même réalisé. A travers mes créations, j’exprime des choses auxquelles la société actuelle n’y prête plus attention. C’est à partir de là que j’ai décidé de nommer Mes créations “Axiome*”, mais au sens large. Je fais du réalisme, de la fantaisie et de l’art abstrait. Au-delà de ça, pour que cet art puisse impacter la majorité des personnes et puisse avoir un effet positif dans la société, je multiplie des initiatives » confie la jeune artiste.

Et parmi ces initiatives, un projet d’éducation par l’image avec des messages illustrés. Avec son manager Taoufiq, la jeune fille essaye de se frayer son chemin et impacter la société dans laquelle elle vit.

« Je souhaite à travers mes actions et différentes initiatives, promouvoir mon savoir-faire dans le souci de contribuer à l’éducation et au développement de la société. Je souhaiterais également voir des jeunes africaines épanouies dans leurs rêves et faire en sorte que mon art aille au-delà de sa sphère afin de toucher le plus grand nombre ».

Ce projet qui est actuellement en phase de préparation, est une initiative qui se concentrera sur l’éducation des jeunes grâce à l’image par le moyen du numérique. Pour l’instant elle n’a pas encore dévoilé la période de démarrage de ce projet mais une chose est sûre, le message est déjà connu.

« Aux jeunes africains, surtout aux jeunes filles et femmes,” Laissez le monde vous faire rêver mais ne le laisser pas vous emporter”, soyons entreprenant et courageux », lance-t-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *