Lilian Thuram redoute que l’affaire du fichage ethnique au PSG soit analysée par une majorité de Blancs

Depuis les révélations sur le fichage ethnique pratiqué par certains recruteurs parisiens entre 2013 et 2018, le champion du monde 1998 est très présent dans les médias. Déjà interrogé dans Envoyé Spécial jeudi soir, l’ancien défenseur s’est également exprimé sur le sujet dans un entretien accordé à L’Équipe :

« Personne ne va me faire croire que Westerloppe a mis ce système en place tout seul. Il avait un chef, Olivier Létang, qui, selon les informations de Mediapart, avait tenu les mêmes propos en réunion. (…) Ce qui est très compliqué dans cette affaire, c’est que la grande majorité des gens qui vont avoir à analyser le comportement de ces deux personnes sont des Blancs.Moi, j’ai une vision différente des choses, car c’est comme si on était en train « d’éliminer » mes propres enfants, juste parce qu’ils sont noirs.  »

Pour Thuram, il est même essentiel que le ministère des Sports intervienne pour mettre au clair cette affaire du fichage ethnique. « Les champions du monde n’ont-ils pas été reçus à l’Élysée cet été ? Mais la question est : jusqu’à quel point pensez-vous que la chose est grave ?, interroge-t-il. Je ne suis pas certain que tout le monde pense que c’est si grave que ça. Culturellement, on a habitude que certaines personnes soient méprisées. »

So Foot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *