Angélique Kidjo fait sensation devant de chefs d’Etats occidentaux

Angélique Kidjo, l’une des icônes de la musique béninoise a séduit et ému les chefs d’États dimanche 11 novembre. Réunis pour célébrer le centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre, près de 70 dirigeants ont vibré sous plusieurs interprétations musicales y compris celle de la béninoise.

A cette cérémonie, Angélique Kidjo a interprété « Blewu », de la diva togolaise Bella Bello en hommage aux combattants africains qui ont perdu leurs vies lors des batailles. Une interprétation qui, même si elle est différente de la version originale, a fait frissonner tous ceux qui étaient présent sous l’Arc de Triomphe à Paris.

« Sublime Angélique Kidjo, hommage vibrant aux soldats d’Afrique », a laissé entendre Nathalie Loiseau, chargée des affaires européennes.

Au-delà de l’interprétation, la béninoise aux trois Grammy Awards ne rate aucune occasion de parler de son cher continent, tout en partageant avec son public ses émotions, sa langue et son savoir-faire.

Il faut souligner que le titre « Blewu », fait partie des classiques togolais. Et son auteure, Bella Bellow, fortement appréciée et restée gravée dans les mémoires, aurait sans doute fait une grande carrière musicale si elle n’avait pas laissé sa vie dans un accident de la circulation en 1973.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *