Maroc: secousse tellurique d’une magnitude de 3,7° sur l’échelle de Richter

Certaines régions du globe terrestre sont exposées à des tremblements de terre et des secousses tellurique qui arrivent souvent et qui rendent la vie des citoyens en dangers, surtout ceux qui possèdent des habitations anciennes, détériorées ou ceux qui habitent dans les appartements bâtis sur des terrains accidentés et où le sol reste instable.

Au Maghreb, que ce soit en Algérie, en Tunisie ou au Maroc, ces secousses telluriques deviennent fréquentes et habituelles,  avec les citoyens qui savent pertinemment que les lieux où ils résident sont exposés au danger. Pratiquement ces secousses ne sont pas faites pour arranger les affaires des citoyens de ces régions dont l’instabilité des terrains existe depuis belle lurette sans que des solutions de rechange ne soient prises.

Au Maroc, un léger tremblement de terre d’une magnitude de 3,7 degrés sur l’échelle de Richter s’est produit avant-hier dans la région de Taroudant. Une secousse tellurique où d’après l’institut national de géophysique l’épicentre de cette secousse a eu lieu à Aït Makhlouf dans la province de Taroudant vers 23h35 exactement.

Plus de peur que de mal pour les habitants de cette petite bourgade du Royaume, puisque, hormis des déchirures sur des murs des maisons (Anciennes), pas de victimes à signaler. Pour rappel, la dernière secousse tellurique qu’a connue ce pays avait touché le 22 octobre dernier la région de Meknès. D’une magnitude de 3,2 degrés sur l’échelle de Richter, elle avait été enregistrée exactement dans la commune d’Ain Karma à Oued Rommane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *