Rosine Soglo: la « Mémé » qui secoue le parlement beninois, rend le tablier

Depuis le 11 novembre dernier, le peuple béninois en entier salue la bravoure de Rosine Marie Vieyra épouse Soglo, l’une des femmes politiques fortes du pays. La doyenne des parlementaires, du haut de ses 27 ans d’expérience en politique n’aurait plus apparemment assez de force pour poursuivre la lutte.

L’annonce de retrait a été faite par le député elle-même au cours d’une émission sur les ondes de Soleil Fm . Celle que l’on appelle communément « Mémé » a déclaré, « C’est peut-être ma dernière émission. C’est ma dernière législature, à moins que Dieu en décide autrement .

D’après elle, la mémoire y est, la force intellectuelle toujours au top, mais le physique lâche et demande du repos. La femme rigoureuse, acerbe qui secoue l’hémicycle fera désormais parti de l’histoire politique.

L’ancienne première dame s’est donnée corps et âme à ses compatriotes. La seule note fausse que déplore la députée est l’actuel politique du président béninois.

D’après la fondatrice du parti Renaissance du Bénin (Rb), le président Talon aurait violé la charte politique, exerçant une mainmise sur le parlement et la justice du pays. Rosine Soglo affirme partir avec « un sentiment de tristesse et d’amertume ».

Elle n’est sans doute pas la seule qui déplore la gouvernance du régime Talon, qui, depuis son ascension à la magistrature suprême, dirige le Bénin d’une main de fer.

Il faut souligner que Nicéphore Dieudonné Soglo, le mari de la dame forte reste toutefois encore actif sur la scène politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *