Algérie/Renouvellement du 2/3 du sénat : le collège électoral convoqué pour le 29 décembre

Alors que les élections présidentielles en Algérie auront lieu, selon toute vraisemblance dans quatre, voire cinq mois, soit en Avril 2019, on affirme que le président algérien, A/Bouteflika aurait signé un décret présidentiel portant convocation du collège électoral en vue du renouvellement de la moitié des membres élus du Conseil de la Nation.

Selon les infos, ce renouvellement aura lieu le samedi 29 décembre, selon le dernier numéro du Journal Officiel. Notons à juste titre que la convocation du collège électoral se fait conformément à la constitution. Dans cette dernière, on citera des articles 91-6 et 119 (alinéa 3) et à la loi organique 16-10 du 25 août 2016 relative au régime électoral, notamment ses articles 107, 108 et 109.

Notons que le collège électoral est composé de l’ensemble des membres de l’assemblée populaire de wilaya (APW) et des membres des assemblées populaires communales (APC) de chaque wilaya. La dernière élection pour le renouvellement partiel des membres de la chambre haute du parlement algérien s’est déroulée le 29 décembre 2015. Trois ans après, le collège électoral est convoqué pour le 29 du mois prochain, Décembre en l’occurrence.

La dernière élection a été marquée par la victoire du parti du front de libération nationale qui a gagné 23 sièges, suivi du rassemblement national démocratique avec 18 sièges. Les indépendants avaient pris quatre (04) sièges, le front des forces socialistes avec 2 sièges et de Fadjr-El-Jadid avec un siège.

Notons que le conseil de la nation algérien a été créé lors de la révision de la constitution, il y’a de cela 22 ans, soit en 1996. Il est composé de 144 membres, dont quatre-vingt-seize (96) élus au scrutin indirect et secret (02 tiers), alors que les quarante-huit (48) désignés par le président de la république dans le cadre du tiers présidentiel.

En tous les cas, le renouvellement des membres du conseil de la nation interviendra à trois mois seulement d’intervalle, avant le prochain scrutin des présidentielles d’Avril 2019.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *