Mauritanie-Botswana ce dimanche à 18h00’: des écrans géants dans tous le pays !

Le leader du groupe « I » des éliminatoires de la CAN-2019, la Mauritanie aura encore une fois rendez-vous avec l’histoire, avec cette 5è rencontre que les « Mourabitounes » joueront ce dimanche (Aujourd’hui) dans moins de trois heures au stade Olympique de Nouakchott «Cheik Ould Boidya ». Une rencontre qui s’apparente comme étant facile pour les capés du coach adjoint, le franco-algérien, Ahmed Ait Ouarab, surtout que leur adversaire est déjà éliminé avec un seul point que le Botswana possède après quatre rencontres jouées.

A Nouakchott ou ailleurs dans les quatre coins du pays, l’engouement populaire pour cette rencontre ferait que le stade où aura lieu la rencontre sera trop exigu pour contenir plus de 100.000 supporters qui pourraient se présenter au stade, alors que ce dernier a une petite capacité de 9.000 places. Mais, on avance que les responsables de la Fédération de football mauritanienne (FFRIM) auraient lancé des appels à la population pour éviter que des mouvements de foule ne provoquent des incidents.

Pour les autorités, il faudrait le cas échéant satisfaire les supporters des « Mourabitounes ». Des écrans géants seraient installés dans plusieurs quartiers de la capitale mauritanienne, Nouakchott et même dans mes quatre coins de ce pays.  Il faut dire que pour un match de qualification à une phase finale d’une coupe d’Afrique des nations, ce serait une première, que de placer des écrans géants un peu partout en Mauritanie, car tout simplement si la sélection mauritanienne arriverait à prendre les trois points, ce serait arracher officiellement son billet pour la CAN-2019, d’où l’engouement du public local.

En un mot, cette rencontre face au Botswana est devenue le sujet fréquent des mauritaniens que ce soit dans la capitale ou en province, ou même ailleurs à l’intérieur du pays. Bref, c’est toute une nation qui serait prête à fêter une qualification avant terme. Il y a une énorme ferveur autour de ce match. La balle est donc du coté des joueurs qui devraient se surpasser pour remporter le gain de la partie. Pourvu qu’ils ne sous-estiment pas les Botswanais qui, même s’ils n’ont rien à gagner, mais aussi rien à perdre, car étant éliminés avant-terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *